accueil    P'Silo    festival    production    vidéothèque P'Silo    échanges    liens    newsletter    mobile    contact    logo
——————————————————————————————————————————————————————————————————————————————
édition 2017      inscription      règlement      organisation      partenaires      lieux      info pratiques      surlaroute      archives









édito
calendrier / tarifs

film
films inscrits
sélection
vidéothèque P'Silo

programmation
soirée d'ouverture
soirée de clôture
pr espace
pr identité
pr mouvement
pr perception
pr sens
pr temps
vidéothèque "à la carte"

événement
Art\Positions
Espaceculture
Radio Grenouille

pro / presse
accréditation
presse

galerie
bande annonce
visuel
photo
vidéo





SOIRÉE D'OUVERTURE 09
Lices - 7 juillet
19h concert Caminos Cruzados - 45 mn
20h15 CologneOFF IV - Here We Are! - 68 mn


19h concert Caminos Cruzados
Sandra Rivas, voix et sons divers
Alain Joule, voix et percussions
Dan Roth, saxophones & clarinette basse
"Ce concert «tellurique» propose une forme de composition instantanée et d’expériences sonores intenses, un métissage de sons et de matière vocale à partir des poemarios de Sandra Rivas, des incantations composites et pecussives d’Alain Joule et des murmures et cris saxophonistiques de Dan Roth. Dans cette proposition, la matière sonore (produit de la voix et de divers instruments acoustiques), est travaillée selon un principe de superposition et de juxtaposition de séquences. Pendant la durée du concert une sélection est effectuée, arbitraire ou non, de différents moments ou parties qui composent la pièce. Ceux-ci sont enregistrés en temps réel et rediffusé pour devenir les «strates sonores» d’une composition en direct. Les moyens utilisés sont principalement des instruments acoustiques et les voix. Il en résulte un voyage sur des chemins croisés, espaces sonores formés de cycliques, de progressions vers une polyphonie qui n’est pas forcément harmonique mais plutôt dynamique. Un espace tissé de sons et de leurs résonances."

http://www.myspace.com/kamukaiduo
http://www.myspace.com/danrothim




20h15 CologneOFF IV - Here We Are! par Wilfried Agricola de Cologne
Here We Are ! - cette exclamation témoigne de la confiance de ceux qui s’expriment ainsi : Regardez, c’est ce que nous sommes, et nous en sommes fiers !
Mais ce n’est pas l’expression d’une surestimation de soi, plutôt un point de vue critique, critique sur soi et son environnement, les conditions sociales, politiques, culturelles et individuelles dans lesquelles les auteurs vivent. Les vidéos choisies en rendent compte de manière très personnelle.
En utilisant ce médium, chaque artiste trouve son propre langage en se référant aux caractéristiques spécifiques d’une mentalité, d’une identité ou d’une humeur. L’EST rencontre l'OUEST, la philosophie rencontre le pragmatisme.
Les vidéos apparaissent aussi colorées que le monde peut l’être, dans la représentation qui en est faite. Here We Are !




ETUDE de Dario Bardic
3mn20, couleur, son, 2007, Croatie
Une étude (traduction française du mot "study") est une courte composition musicale conçue pour permettre la pratique d’une technique singulière nécessitant une adresse d’exécution ou démontrant cette virtuosité technique. La vidéo ETUDE reprend cette définition à un même niveau-(visuel) d’excellence. C'est une expérience surréaliste stimulant l’inconscient de chacun. Elle interroge les relations humaines et l’éternelle poursuite de la perfection.

Testimony de Nhieu Do
7mn12, couleur, son, 2008, Vietnam/Etats-Unis
Témoignages d'un étudiant en art et en trois parties - Comfort Zone, The Flame, and Reflection.

Reigning Cats and Dogs de Michael Fortune
15mn, couleur, son, 2007, Irlande
Reigning Cats and Dogs est le titre d’une vidéo tournée en décembre 2006 dans la maison familiale de l'artiste située dans le Comté de Wexford, Irlande. Ces 15 minutes rassemblent diverses prises de vue où se retrouvent de petits incidents impliquant des chats et des chiens. Filmé selon le point de vue d’un animal, chaque plan dépeint un modèle de faune domestique où les animaux coexistent, s’accordent et interagissent dans une maison remplie d’hommes et de bêtes. Les tournages se sont déroulés à différents moments et heures du jour, permettant ainsi au spectateur d'être le témoin des rythmes paisibles ou chaotiques ponctuant le quotidien et la routine du ménage.

Is Fighting Our Machine de Liu Wei
4mn10, couleur, son, 2003, Chine
Nous avons vécu, dans le passé, une ère où la vie était pleine de révolution et de combat, quand la lutte des classes gouvernait la société. Dans la Chine d'aujourd'hui, nous sommes rarement témoins de tels combats, mais la lutte continue. Dans le système consumériste où nous vivons maintenant, l’argent impose son dictat à la vie de tous. Convoiter est à la mode. Ce désir nous conduit vers une nouvelle bataille, un tourbillon auquel il est impossible d'échapper. Et dans cette lutte sans fin, une lourde charge s’impose à nos émotions.
Actuellement, le conflit entre réalité et virtuel peut se relier, dans mon travail, à mes souvenirs d'enfance qui abondent en toutes sortes de pugilats. Lorsque nous, êtres humains, sommes hantés par de violents jeux virtuels et les luttes véhémentes de la vie, contrôlons-nous le combat ou est-ce le contraire ?


Who is Miri Nishri? de Miri Nishri
14mn, couleur, son, 2008, Israël
Le film commence par cette question -Qui est Miri Nishri ? Celle-ci continuera à nous hanter alors que le mystère tend à s’éclaircir sans jamais être résolu. Demeurant perplexes devant cette énigme, des personnes tentent diverses réponses, toujours plus déconcertantes, en nous fixant à travers l'écran. Certains clament être Miri Nishri pendant un moment, d'autres apportent de vagues détails sur la vie et l'identité de cette femme dont le nom sonne comme les lointains souvenirs d'une rencontre ou d’une relation oubliée. Miri est une entité construite à partir d’associations aléatoires, de lambeaux d'êtres et d'identités qui s’additionnent rarement.

JOINED AT THE HEAD de David Jakubovic
4mn, couleur, son, 2008, Etats-Unis
Un monologue provenant du jeu "Joined at the Head" prend forme alors que Jim confesse sa culpabilité au sujet de ce qu'il fit pendant que sa femme mourrait. Imagination, raison et réalité, autant au passé qu’au présent, se mélangent comme sur un tableau qui représenterait la grande confusion régnant dans l’esprit de Jim, alors qu’il se confronte à l'amour, à la haine et au désespoir dans une situation où il ne peut agir, seulement observer.

A growing white stone de Shoko Toda
14mn34, couleur, son, 2008, Japon
Mon expérience, en restant chaque été à Sarajevo entre 2003 et 2007, a inspiré ce film. Celui-ci, narratif, a pour thème l'identité commune à plusieurs cultures.
C’est l’histoire d'une japonaise.
"J'ai visité Sarajevo, BiH chaque été. Ma première visite remonte à 5 ans. Dans un magasin de pompes funèbres, j’ai trouvé une pierre tombale gravée au même nom que le mien. Le graveur portait une barbe de lion et m’a dit : "Elle a commandé cette pierre, mais n’est pas revenue depuis des années." Alors j'ai commencé à étudier son cas. Durant tout ce temps, j'ai rencontré des personnes qui ont dit la connaître. J'ai parlé avec elles et je les ai prises en photo.
Un jour, j’ai pensé qu'elle voulait peut-être une autre stèle ou autre chose… J’ai commencé à en concevoir une pour elle et pour moi. J'ai trouvé l'album photos qui semblait lui appartenir. En regardant les clichés de sa vie datant de l’été, je me suis mise à sentir l'odeur de l’herbe verte, aussi ai-je reflété cela en imaginant la stèle. A chaque nouvelle information, le dessin de la pierre tombale changeait encore et encore sur mes cahiers. Un jour d'hiver, je me trouvai dans un autre pays. J'étais au milieu des fortes explosions que provoquaient les pétards et les feux d'artifice. Ces explosions intenses durèrent 3 jours et 3 nuits. C'était un rituel qui célèbrait une nouvelle et heureuse année sur le ciel et la terre.
Les pierres que je dessinais commençaient à se répandre comme ces feux d'artifice. A Sarajevo nous pouvions voir des feux d'artifice à l’ouverture du festival.
J'ai su qu'elle avait toujours attendu avec impatience de voir cela. Je décidai d’en tirer un pour elle et pour moi, dans un autre lointain pays. Alors que j’étais dans le hurlement des feux, je me suis rappelée les stèles blanches. Dans la course du temps, je marche pour ne pas savoir où je me trouve."


"Switch" de Yu Cheng Yu
4mn32, couleur, son, 2008, Taiwan
Appuyez sur le commutateur (switch), vous allez changer de première vie.

CologneOFF - Cologne Online Film Festival
http://coff.newmediafest.org/
Il a été créé en 2006. Il fait partie d’un projet d’environnements vidéo -VideoChannel- et d'une plate-forme expérimentale pour l'art et les nouveaux medias [NewMediaArtProjectNetwork]:||cologne, opérant à Cologne, Allemagne .
Le CologneOFF désigne un nouveau type de festival ambulant –vidéo et cinéma- qui a lieu parallèlement en ligne sur le net et, en différé, en se matérialisant physiquement lors de projections dans des festivals partenaires.
Sous la direction de Wilfried Agricola de Cologne, quatre éditions du CologneOFF se sont déroulées depuis 2006 :
Avril 2006, CologneOFF I - identityscapes
cette1ère édition du festival traitait des aspects de "l’identité"
http://downloads.nmartproject.net/CologneOFF_1st_edition_2006.pdf
Octobre 2006, CologneOFF II - image vs music
cette 2ème édition traitait de la concurrence entre image et musique
http://downloads.nmartproject.net/CologneOFF_2nd_edition_2006.pdf
Novembre 2007, CologneOFF III - "Toon! Toon! - art cartoons and animated narratives"
la 3ème édition balayait les riches étendues de l'animation
http://downloads.nmartproject.net/CologneOFF_3rd_edition_2007.pdf
Octobre/Décembre 2008, CologneOFF IV - Here We Are!
la 4ème édition fait sa première mondiale au Venezuela, à Maracaibo et à Caracas
http://downloads.nmartproject.net/cologneOFF_4_off.pdf
À partir de novembre 2009, la 5ème édition du festival CologneOFF est lancée.
Le CologneOFF se base sur un concept qui a fait ses preuves : instaurer un échange entre les espaces virtuel et physique. Ce succès est souligné par les nombreuses coopérations qui ont eu lieu.
Avec le CologneOFF, le projet VideoChannel ainsi que le VIP -VideoChannel Interview Project- et le VAD -Video Art Database- forment une unité dans le cadre du [NewMediaArtProjectNetwork]:||cologne.
Un programme spécial, intitulé "CologneOFF invites….", se tourne vers les festivals partenaires et présente le meilleur de leurs programmations



2017

2016

2015

2014

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

2004

2003

2002

2001